Top 2017 – Compilations

Partie 1: Vinyles
Partie 2: Cassettes

On passe aux compilations avec encore une fois une année exceptionnelle pour la scène Instrumental Hip-Hop.

Earwax Shelf Life (Fuzzoscope)

Cette compilation est tout simplement incroyable. Déclinée en deux éditions, vinyle ou cassette, la sélection de cette dernière est exceptionnelle. Beaucoup de beatmakers y figurent tel que Zoomo, Awlnight, AKTR, YUNGMORPHEUS mais aussi ILLER, Tropes ou encore ELWD.

Kin (DMTAPES)

Probablement la compilation du genre de l’année. Cette dernière concentre tout le gratin de la scène beatmaking internationale. Disponible en cassette, format qui se prête bien à ce genre de sonorité. On a tout particulièrement apprécié la cohérence artistique ainsi que la variété apportée par les talents d’Ohbliv, LoVibe ou Tropes notamment.

 

TB Afro Chronicles : Volume One (Touching Bass)

Touching Bass est un chouette mouvement de Londres avec de belles influences. Ils viennent tout juste de dévoiler une compilation en cassette pour clotûrer cette fin d’année exceptionnelle, riche en émission sur RTS. Des copains de talent du collectif comme Melo-Zek, avec son formidable track Babylon 1980 en guise d’introduction, ou ShunGu ont usé de leur talent !

Never Stop Digging (Music is My Sanctuary)

A l’occasion de leur dixième anniversaire, le blog Canadien référence en la matière nous a concocté une sacrée compilation disponible en cassette. Proposée en collaboration avec 101 Apparel, qui a produit des t-shirts pour l’occasion, cette sélection est un beau condensé de l’offre artistique de Music Is My Sanctuary. Une formidable compilation pour une formidable structure.

 

Mutual Intentions #2

La Norvège possède un incroyable collectif : Mutual Intentions. Et ce dernier a proposé en cassette une incroyable sélection de ce qui se fait de meilleur dans le pays. Avec des types comme Ivan Ave, Jawn Rice ou encore Fredfades, c’est un bel exemple de la richesse d’Oslo et ses environs.

Hip Dozer vol.2 (Hip Dozer)

Les frenchies d’Hip Dozer ont proposé une belle dose de beats à l’occasion de leur deuxième compilation. Disponible à la fois en vinyle et cassette, avec un superbe artwork signé Lzu, cette sortie tient toutes ses promesses. En terme de son les tracks de Plusma, Saib, Sleepdealer ou J’san sont très aboutis. Ça glisse tout seul !

Chillhop Raw Cuts 2 (Chillhop)

Le géant de la musique sur Youtube Chillhop propose bon nombre de compilations aussi prestigieuses les unes que les autres, et c’est bien celle-ci qui a attiré toute notre attention. Deuxième épisode de la série Raw Cuts, cette dernière se veut plus brute et underground que les autres propositions du label de Rotterdam. Et on a adoré !

Beats For Nepal Volume 2

Une sélection de 27 beatmakers talentueux à travers le monde offrent des pistes pour la bonne cause et c’est beau à voir. En plus d’être une belle œuvre caritative, Beats For Nepal propose de bonnes sonorités. A partager !

SELECTED LOOPS (Pattern Selects)

Une fine équipe pour une sélection fine. Pattern Selects a réussi à rassembler ce qui se fait de meilleur sur la scène lofi / instrumental actuelle avec des mecs comme Made in M ou Juan RIOS pour un nombre impressionnant de 50 tracks. A posséder chez soi !

BLESS VOL. 1 (Inner Ocean Records)

Pour nous remercier, Inner Ocean Records a fait dans la démesure avec une centaine de tracks proposés dans son BLESS VOL. I. Des habitués du label y dévoilent des tracks instrumentaux aux parfums de lofi, véritable spécialité du label Canadien. De toute beauté à la fois dans les oreilles et pour les yeux.

 

 

Top 2017 – Cassettes

Partie 1: Vinyles
Partie 2: Cassettes

Après les vinyles, on vous présente notre sélection des meilleurs albums de l’année disponibles en cassette.

B.Cool-Aid – BRWN (Akashik Records)

Une sacrée collaboration entre deux énormes artistes que sont Pink Siifu et Ahwlee. Les quelques titres déjà dévoilés nous ont préparé physiquement à l’album BRWN. D’abord proposé en digital seulement, pour le plaisir de tous, l’album est ensuite disponible en cassette ! C’est le projet de l’année selon nous sur ce matériel.

Whoarei – Vibrations (TIMETABLE)

Protégé de Nosaj Thing, Whoarei a notamment donné un beat à Kendrick Lamar, ce qui lui a permis d’être nominé aux GRAMMYs. Cependant ce beatmaker est méconnu du public, et pourtant il a dévoilé cette année une superbe tape intitulée « Vibrations », qu’on vous conseille tout particulièrement.

YUNG11 – Yung Morpheus (Hot Record Société)

L’underground de l’underground. Hot Record Société a en effet dévoilé une excellente tape de deux artistes de talent. HaNN_11 s’est occupé de la production, après avoir brillé chez DIRTY TAPES, YUNG MORPHEUS des vocals. Le résultat est tout simplement excellent, un album unique en son genre qui mérite d’être dans le top de cette année.

Kiefer – Kickin it (Leaving Records)

Véritable révélation de l’année 2017, la carrière de Kiefer a explosé cette année après son album solo chez Leaving Records et beaucoup de titres sur Soundcloud. Avec ses doigts de féé, il nous a littéralement bluffé avec ses claviers et productions mêlant Jazz et hip-hop. Il a également participé au succès de l’album Body Wash de Mndsgn ainsi qu’à deux productions de qualité sur l’album d’Ivan Ave aux côtés de Kaytranada et Like.

SWARVY & Lojii – DUE RENT (Fresh Selects)

On est habitué à avoir de solides projets de la part de Fresh Selects. 2017 fût une année prolifique à la fois pour le label et SWARVY, qui a signé son projet collaboratif avec Lojii dès le début de l’année. Au programme, productions fraiches signées par le producteur multi-instrumentaliste de Los Angeles et flow percutant pour apporter beaucoup de sens à ce projet de dingue.

CoryaYo – Wolves (Autumn Theory Records)

CoryaYo a proposé un album des plus aboutis avec Wolves, et a permis de propulser le label Autumn Theory Records par la même occasion. On comprend vraiment pourquoi cette tape a été selectionnée par Bandcamp parmi les meilleures de leur catalogue. Productions lourdes et abouties, l’opus glisse tout seul. Le nombre de tapes très limité apporte une certaine rareté au projet. Un futur classique !

AKTR – LALA (Fuzzoscope)

Fuzzoscope a frappé fort cette année, tout d’abord avec une superbe compilation qui figurera dans un autre classement, et par cette tape fantastique du japonais AKTR. Le producteur a dévoilé l’un des albums de l’année du genre. Le plus abouti par ses soins jusqu’à aujourd’hui, avec des productions généreuses comme il a l’habitude d’en produire. Cette cassette figure également dans la sélection de Bandcamp. Egalement sold-out !

OTESLA – GO (UKNOWY)

Otesla est un beatmaker qui ne cesse de monter ces dernières années. Très prolifique, il a notamment proposé une belle cassette chez UKNOWY cette année. Cet opus est composé de pistes instrumentales lourdes, du vrai « raw » material comme diraient les américains. De quoi faire plaisir à tout amateur de hip-hop underground qui se respecte.

Josh Hey – Beat Hotel (Paxico Records)

Josh Hey est l’un des beatmakers américains les plus appréciés et respectés par ses pairs, et on comprend pourquoi. Il est auteur d’un album plutôt unique chez Paxico Records cette année. Cette belle œuvre originale, lui doit d’être dans ce classement des cassettes à posséder impérativement. Les quelques exemplaires ont vite trouvé preneur.

Beatboxbandit – Glow (Cosmic Compositions)

De la variété, beaucoup de variété. Cet album est une sacrée beat tape, ou le beatmaker américain se fait plaisir. On retrouve une bonne trentaine de pistes instrumentales de toute influence et rythmes. On a aimé l’intégralité de l’album, Beatboxbandit nous a littéralement bluffé par sa technique et sa maîtrise des samples.

 

 

Top 2017 – Vinyles 

Partie 1 : Vinyle
Partie 2 : Cassettes

2017 fut une belle année pour le hip-hop, voici notre premier classement des albums. Première partie les vinyles !

Ivan Ave – Every Eye (Jakarta Records)

Après avoir dévoilé au compte-gouttes quelques tracks, l’album intégral d’Ivan Ave, intitulé Every Eye, a tenu toutes ses promesses.

Le emcee d’Oslo est accompagné par toute la crème du beatmaking actuel avec Kiefer, Kaytranada, Dam Funk et Mndsgn pour ne pas tous les citer. Cette variété de productions, mêlée au flow généreux du norvégien en fait assurément l’un des albums hip-hop de l’année.

Un album qui propulse Ivan Ave et Jakarta Records par la même occasion.

Fly Anakin & Koncept Jack$on – Chapel Drive (Mutant Academy)

Fly Anakin & Koncept Jack$on sont deux jeunes emcees originaires de Richmond aux Etats Unis, ville qui heberge notamment des types comme Ohbliv, DJ Harrison, Tuamie et bien d’autres. Très prolifiques cette année, notamment avec leur dernier projet PANAMA PLUS en compagnie de Tuamie, la jeune garde du hip hop américain a dévoilé l’album Chapel Drive chez Mutant Academy / Vinyl Digital. Cet opus est violent à souhait, avec des productions de la crème de la scène beatmaking américaine. L’underground de l’underground !

Blamesful Isles – This Heart Of Our Heart (Urban Waves)

Pour son troisième album, Blamesful Isles a encore fait dans la démesure avec un projet experimental jazz plus relaxant que jamais. Accompagné de son armée de musicien, le suédois a livré un album hors du temps pour méditer. Les nombreux instruments sont assemblés à la perfection, pour un résultat époustouflant. Un album qui deviendra un classique pour les amateurs de Jazz et avant-garde Jazz.

Sir Froderick & DJ Harrison – Songs About H.E.R. (Rarebreed)

Passé presque inaperçu, ce projet collaboratif entre deux géants de la beat scene américaine DJ Harrison et Sir Froderick est une petite merveille. Disponible en vinyle, cet opus est composé par une dizaine de pistes instrumentales plus fines les unes que les autres. Tellement bon qu’Ivan Ave a emprunté deux de ces productions pour son album. Une réussite !

Juan RIOS / Smoke Trees. – KO-OP1 (KO-OP, Melting Pot Music)

Après avoir dévoilé bon nombre de titres de beatmakers méconnus de tout horizon, le concept label KO-OP livre son premier LP produit par Smoke Trees et Juan RIOS. Ce sont tout simplement deux des producteurs les plus côtés du genre. Bluffé par la qualité des productions présentées, on est complètement fan de l’objet proposé par le sous-label de Melting Pot Music. Le fantastique double-artwork est réalisé par Rahel Suessking, illustrateur pour Money Sex Records également.

ELWD – All Good Things (Bad Taste Records)

Après bon nombre de tapes de qualité chez Acorn Tapes ou Bad Taste Records, le producteur anglais a signé son premier vinyle sur ce dernier label. Au programme des productions avec traitement lo-fi très abouties, qui mêlent samples Soul et Hip-hop. La maitrise d’ELWD dans cet art depuis ses débuts est parfaite, on reconnait la signature de l’artiste. All Good Things est incroyablement bien mixé pour ce genre de sonorité, ce qui en fait l’un des albums les plus aboutis du genre. A écouter en intégralité et plusieurs fois pour apprécier tous les bienfaits !

Joe Armon Jones & Mawxell Owin – Idiom (YAM)

Un EP certes mais quel projet ! Il fallait récompenser cette jeune vague de Jazz Londonienne. Les deux bonhommes proposent un EP rythmé et très précis dans la lignée de groupes tels qu’Ezra Collective, Yussef Kamaal, etc… Idiom a rencontré un tel succès que toutes les copies ont trouvé preneur avant que la promotion soit véritablement lancée. Cela a forcé YAM Records a proposer rapidement un Repress pour contenter les frustrés !

Jitwam – Selftitled (Cosmic Compositions)

C’est la belle proposition de Cosmic Compositions en cette fin d’année, celle de l’indien d’origine Jitwam. Proche du label depuis ses débuts, l’artiste dévoile un album des plus aboutis avec des collaborations fructueuses comme Henry Wu, rencontré à Londres. Dans son album plutôt experimental, Jitwam mêle beatmaking et avant-garde Jazz comme Cosmic Compositions sait bien le faire.

L’album nous a fait un peu penser à Yawn Zen de Mndsgn dans son approche et sa philosophie positive. On a adoré !

Twit One – Hay Luv (Melting Pot Music)

Plus précis que jamais, Twit One a encore brillé cette année avec un superbe projet chez son label Melting Pot Music. Il y dévoile des productions variées et incroyablement justes. Les pistes glissent toutes seules, on se voit bien réécouter cet album dans quelques années. C’est assurément un vinyle à posséder dans sa « beatbliothèque ».

Milo – who told you to think​?​?​!​!​?​!​?​!​?​!

Le super emcee américain nous a bluffé avec son opus abstract et sombre. Milo est en effet l’un des rappeurs les plus côtés du moment avec des types comme Busdriver et on comprend pourquoi. Il nous a offert cette année un album de grande qualité, avec des productions plus prestigieuses les unes que les autres.